Style Sampler

Layout Style

Patterns for Boxed Mode

Backgrounds for Boxed Mode

Recherche ...

Louer son bien immobilier: tout ce qu’il faut savoir

Vous avec décidé d’investir dans l’immobilier locatif après avoir fait l’acquisition d’un bien immobilier ? Il s’agit d’une décision intéressante d’autant plus que vous pouvez en tirer un certain nombre d’avantages. En plus de percevoir mensuellement des loyers, vous pouvez également tirer profit de nombreux avantages fiscaux. En attendant, voici tout ce que vous devez savoir autour de l’investissement locatif.

Faut-il louer vide ou meublé ?

Louer sa maison implique de bien faire son choix. En fonction de l’étude de marché que vous avez réalisée, vous pouvez choisir de louer vide ou meublé. Si vous choisissez de louer meublé, vous devez vous assurer que chaque pièce de votre maison est meublée afin que le locataire puisse s’y installer directement. Cette option est intéressante pour les professionnels en mission ou affectés pour une durée déterminée dans votre ville. Certains clients peuvent cependant vous demander de retirer certains meubles qui ne leur conviennent pas et une telle situation peut vous poser problème si vous ne disposez pas d’une dépendance pour ranger les meubles qui ne servent pas. Notez que dans le cadre d’une location meublée, vous ne fournissez que les meubles classiques que l’on doit retrouver dans chaque pièce. Pour la cuisine par exemple, il doit y avoir la table à manger, l’évier, la cuisinière et le réfrigérateur. Pour la chambre à coucher, vous devez fournir le lit, les tables de chevet et le placard. Si vous ne voulez pas vous compliquer la tâche, la location vide convient parfaitement.

Autres informations à savoir sur les options de location

Lorsqu’un client décide de louer votre maison, il s’engage au moins pour un an pour une location meublée et trois ans pour une location vide. Il vous revient ainsi d’évaluer la rentabilité de votre business en vue d’optimiser votre choix. Dans le cas où vous décidez d’opter pour une location vide, vous devez choisir entre deux régimes d’imposition à savoir le régime réel et le régime forfaitaire. Certes, le régime forfaitaire est moins contraignant, mais si vous voulez profiter d’un certain nombre d’avantages, vous avez intérêt à vous tourner vers le régime réel. En plus de choisir entre la location vide et la location meublée, vous devez également choisir entre une location saisonnière, une location à titre de résidence principale ou encore une location pour les étudiants. Si votre bien immobilier se trouve dans un lieu à vocation touristique, la location saisonnière est recommandée. En revanche, si vous voulez trouver rapidement un locataire, la location pour les études constitue une alternative intéressante. La demande est très forte du côté des étudiants qui cherchent un logement à louer.

Qu’en est-il du loyer et des charges ?

Lorsque vous choisissez d’investir dans l’immobilier locatif, vous devez déterminer le montant de votre loyer tout en tenant compte des charges. Pour ce faire, la première étape consiste à vous informer sur les loyers du marché et les règlements régissant le secteur. Si votre bien immobilier se trouve dans une ville moyenne ou dans une petite ville, vous êtes libre de fixer le montant de votre loyer. Cependant, vous gagnerez à aligner votre tarif en fonction de vos concurrents afin de trouver plus facilement un locataire. N’hésitez pas à offrir un meilleur standing au même tarif que la concurrence afin d’attirer plus de clients potentiels. Par ailleurs, si votre bien immobilier se trouve en zone tendue, vous êtes obligé d’appliquer l’encadrement des loyers à la relocation. En d’autres termes, vous ne pourrez pas envisager une augmentation de votre loyer entre deux locataires. D’ailleurs, même si votre bien immobilier se trouve dans une ville moyenne ou une petite ville, vous ne pourrez augmenter votre loyer que dans des cas exceptionnels. Vous êtes entre autres autorisé à réviser le montant de votre loyer si vous avez réalisé des travaux de rénovation ou encore s’il est prouvé que vous avez sous-évalué votre loyer.

Louer son bien immobilier : comment mieux attirer les clients ?

Louer sa maison réclame le respect d’un certain nombre de critères. Qui plus est, la loi exige du propriétaire la location d’un bien immobilier en bon état. En aucune façon, le logement loué ne doit pas porter atteinte ni à la sécurité, ni à la santé des locataires. Cette loi n’avantage pas uniquement les locataires. Vous en tant que locateur en tirez également profit. Si votre bien immobilier respecte les normes de confort et de sécurité exigées, vous n’aurez aucun mal à trouver des clients. Vous pourrez ainsi fixer un tarif de location plus élevé que celui de la concurrence sans dissuader vos cibles. Afin que le logement que vous mettez en location soit en conformité avec la règlementation en vigueur, il faut que la surface habitable soit d’une superficie minimale de 9m2 pour un volume de 20m3 minimum. Quant à la hauteur sous plafond, elle doit être d’au moins 2m20. Si votre maison a plus de quinze ans, vous devez réaliser différents diagnostics immobiliers. Les résultats de ces diagnostics doivent être présentés au locataire pour prouver la conformité du logement aux normes de construction en vigueur. Parmi les diagnostics à réaliser obligatoirement se retrouvent le diagnostic de performance énergétique, de diagnostic plomb ou encore le diagnostic termite. En fonction de l’état du logement, d’autres diagnostics peuvent être exigés du propriétaire. L’idéal est de réaliser l’ensemble des diagnostics afin de garantir la qualité de son bien immobilier.

Quels documents préparer et comment trouver son locataire ?

Lorsque vous décidez de mettre en location votre bien immobilier, vous devez préparer un certain nombre de documents afin que tout se déroule dans les meilleures des conditions. Parmi les documents obligatoires figure le bail de location. Il s’agit du contrat de location passé entre vous et votre locataire. Le bail est nécessaire quel que soit le type de logement que vous mettez en location. Dans ce document doivent figurer la durée de location, le montant du loyer, les états des lieux et bien d’autres encore. Le propriétaire comme le locataire doivent disposer d’une copie du bail pour leur sécurité respective. Outre le bail locatif, vous devez également rédiger en compagnie du locataire un état des lieux. Ce document est rédigé avant que le locataire n’emménage et également lorsqu’il décide de déménager. L’objectif est de faire l’état des lieux et de vérifier d’éventuels dégâts occasionnés par le locataire à la fin de son bail. Grâce à l’état des lieux, vous pourrez exiger la réparation du locataire s’il est confirmé qu’il a dégradé votre logement. Il ne pourra pas refuser de réaliser des travaux de réparation, car les états des lieux rédigés témoigneront de ce qu’il a fait. Un autre document non obligatoire, mais recommandé n’est autre que la quittance de loyer. Ce document permet au locataire de prouver qu’il est à jour dans le paiement de son loyer. Vous, en tant que propriétaire, ne pouvez pas refuser la délivrance d’une quittance si votre locataire le demande. Maintenant que vous avez tout préparé pour recevoir votre premier locataire, il ne vous reste plus qu’à partir à sa quête. La meilleure façon de procéder consiste à diffuser des annonces immobilières sur des sites d’annonces gratuits connus. Vous pourrez également passer par un service de mise en relation entre locataire et propriétaire. Ce type de service est payant, mais il vous permet d’accélérer la recherche d’un locataire. L’option la plus prisée consiste à solliciter l’aide d’une agence immobilière. Vous pouvez contacter une agence en ligne et profiter de services de qualité à prix compétitif.